boutique louboutin

boutique louboutin

Alors que Jean-Michel Baylet a de nouveau agité la menace d'un retrait des ministres du Parti radical de gauche (PRG) du gouvernement, au PS, l'heure est à la négociation avec le dernier allié encore présent au gouvernement. Invité sur RMC lundi, l'ancien sénateur a invité les socialistes à faire preuve «d'un peu plus d'humilité et surtout à un peu plus de respect de leurs alliés». pour sa part le président du conseil général de Tarn-et-Garonne à engager «une vraie discussion» en vue de dépasser «une colère parfois feinte». Les tractations, prévues ce soir entre les deux partis, ont commencé par médias interposés.

«Si nous ne sommes là que pour le décorum, nous n'avons pas de raison de rester au gouvernement!», tonne sur RMC Jean-Michel Baylet ce lundi. Le patron de la Dépêche du Midi , alors que les chefs de file du PRG doivent rencontrer le premier ministre et la direction du PS dans la soirée. L'ancien sénateur souhaite voir les socialistes faire un certain nombre de concessions . «Si nous recevons une fin de non-recevoir, alors la tempête soufflera», prévient-il encore.

La perspective d'une «alliance progressiste»

Mais pour Jean-Christophe Cambadélis, c'est surtout une déception personnelle de Baylet qui motive cette colère: «Je crois que le patron du PRG est très mécontent de la situation produite par les élections sénatoriales: il a été battu. Et on peut le comprendre car le PS n'a pas été à la hauteur de ses engagements». Une référence aux dernières élections sénatoriales au cours desquelles , en raison, selon eux, du non-respect au niveau local des accords électoraux engagés par les socialistes.

Pour repartir sur de meilleures bases, le patron des socialistes réitère sa proposition au PRG «d'un nouveau partenariat stratégique». Il s'agit d'une «alliance progressiste, regroupant tous les réformistes de gauche de ce pays, qui soit capable d'accompagner le gouvernement et peut-être de réfléchir à l'avenir sur les institutions, la croissance, la répartition, les problèmes de société». Une façon d'exprimer que doivent soumettre ce soir les responsables du PRG à Manuel Valls.


articles connexes:
escarpin louboutin pas cher
boutique louboutin paris
louboutin escarpin
louboutin mariage
louboutin homme pas cher
escarpins louboutin