louboutin pigalle 85 pas cher Mon gras pas mal.

louboutin pigalle 85 LE FIGARO. - Comment expliquer le regain d'intérêt de Hollywood pour le péplum?PHILIPPE GUEDJ. - Au fond, ce retour en force est assez logique. Jusqu'à présent ce sont les super-héros qui envahissaient les écrans. Le péplum est un genre cinématographique qui revient de manière cyclique. Né quasiment dès l'apparition des films muets, notamment avec Les Derniers Jours de Pompéi, le péplum connaît un premier âge d'or en noir et blanc. Il réapparaît dans les années cinquante et soixante, deuxième âge d'or, qui vient notamment d'Italie avec ses célèbres studios de Cinecitta. Quo Vadis de Mervyn LeRoy rencontre en 1951 un immense succès et ouvre la brèche à plein de grosses productions, comme Les Dix Commandements avec , en 1956.Pourquoi une telle fascination?Hollywood s'est toujours passionné pour les personnages mythologiques, dont les super-héros sont les héritiers directs. Une fois qu'on a épuisé une source de fiction, il est logique d'aller piocher dans un autre type d'histoire utilisant les mêmes ficelles narratives, qui plus est, appréciées du grand public. Les grands récits mythologiques et bibliques demeurent un creuset inépuisable..., et accessoirement libre de droits. Pour les studios qui ne veulent plus prendre aucun risque, cela n'a pas de prix.Selon vous, qu'est-ce qui a annoncé ce retour?C'est Gladiator le responsable. En 2000, le triomphe du film de a fondé ce retour au péplum. Il a redonné l'impulsion à tous ces films qui misent sur la grande place accordée au spectacle. Il a eu un succès immense, grâce au brio de Scott, mais aussi à l'incroyable progrès des effets numériques.Au fond, quel était le secret de Gladiator?On a l'impression d'y être vraiment! La force de Gladiator, c'est cette plongée au c ur de la Rome antique, sans trop de kitsch. C'était le défaut des premiers péplums auxquels on ne croyait pas vraiment, à cause des reconstitutions qui sentaient trop le carton-pâte.Gladiator a ouvert la voie à de nouvelles générations de films spectacles: Troie en 2004, bientôt Noé et Exodus?Le film de Scott a été un choc pour le public comme pour les producteurs. Dans ce genre qui avait progressé formellement, ils ont tout de suite vu un filon pour faire de l'argent. Il a également ouvert la voie à la série Rome créée par John Milius, en 2005, qui, encore une fois, a subjugué par sa force visuelle. Alors qu'il n'y a eu que deux saisons, la série a été un phénomène pour le public et la critique.Les péplums de 2014 - Pompéi, la suite de 300... - peuvent-ils faire mieux que leurs aînés?La preuve que non! Pompéi3D, c'est raté. Quant à la suite de 300, elle semble être dans l'exacte lignée du premier film. Et pourtant... pas de suite de 300 sans son premier volet, pas de 300 sans Rome, et pas de Rome sans Gladiator. La boucle est bouclée. Maintenant, on attend beaucoup du Noé de et bientôt d'Exodus de Ridley Scott.