louboutin france pas cher Mon gras pas mal.

louboutin france Car selon l'adjoint du maire de en charge de la Santé, avoir gagné la bataille de Paris ne signifie pas avoir «gagné l'élection municipale» , «d'abord parce qu'elle n'a pas eu lieu», et ensuite parce qu'on peut se demander si «les Parisiens vont voter plutôt pour des raisons nationales ou plutôt pour répondre à la question qui leur est posée, c'est-à-dire la question municipale».«Si on vote municipale alors effectivement je crois que l'adhésion à la démarche d'Anne Hidalgo est très forte», tandis «qu'à droite il y a une certaine défection», insiste-t-il. Entre les deux, «il n'y a pas photo», le sentiment qui prédomine «très clairement, très largement et bien au-delà de la gauche» est «que l'avenir de Paris passe par la gestion d'Anne Hidalgo», selon le député, qui s'est un temps posé en possible concurrent d'Anne Hidalgo, avant de rentrer dans le rang.Reconnaissant le risque d'une forte abstention, l'élu a toutefois appelé les électeurs à ne pas «se sanctionner eux-mêmes» et à choisir le PS.Porte-parole de Nathalie Kosciusko-Morizet, Agnès Evren a estimé que les propos du député PS étaient "«e signe d'un mépris affiché des électeurs». «Leur autosatisfaction et leur arrogance leur tiennent lieu de programme», a-t-elle dénoncé.VIDEO. L'interview de Jean-Marie le GuenCHRONOLOGIE INTERACTIVE. La bataille de ParisPassez la souris aux extrémités des diapositives pour faire apparaître les flèches de navigation ou naviguez à l'aide du calendrier qui se trouve juste en-dessous. >> Recevez notre newsletter dédiée à l'actualité de la campagne