boutiques louboutin paris pas cher Mon gras pas mal.

boutiques louboutin paris La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, le 6 décembre 2012. K.LAMARQUE/AP/SIPA MONDE - Les adversaires d'Hillary Clinton espèrent notamment dénicher des perles dans ces documents...Environ 3.500 pages de documents de la pr sidence de Bill Clinton dans les ann es 1990 et du bureau de son pouse Hillary ont t rendues publiques vendredi par les Archives nationales am ricaines, suscitant le vif int r t du monde politique. Les adversaires du couple Clinton, et en particulier ceux qui craignent qu'Hillary Clinton ne se pr sente l' lection pr sidentielle de 2016, devraient diss quer chaque note la recherche de faits ventuellement compromettants ou embarrassants, notamment relatifs aux scandales qui ont marqu la pr sidence du d mocrate. Une organisation politique anti-d mocrates et anti-Hillary Clinton, America Rising PAC, a indiqu sur Twitter qu'elle se trouvait d s vendredi la Biblioth que pr sidentielle Clinton dans l'Arkansas (sud) pour examiner les volumineuses archives papier. Hillary Clinton, en tant que Premi re dame, a jou un r le politique important aux c t s de son mari, notamment lors d'une tentative rat e de r forme du syst me de sant . Documents classifi s Parmi les th mes des documents publi s vendredi figurent la lutte contre Al-Qa da et la r forme de la sant . Des centaines de notes confidentielles et des archives d'une des plumes du pr sident font aussi partie du lot rendu public, montrant le processus d' criture des discours de Bill Clinton. En tout, environ 25.000 pages doivent tre progressivement publi es sur internet par la Biblioth que pr sidentielle Clinton, qui op re sous l'autorit des Archives nationales, selon le journal Politico. Les documents sont accessibles l'adresse suivante: http://www.clintonlibrary.gov/formerlywithhelddocuments.html. Les pr sidents am ricains peuvent emp cher la publication de documents confidentiels pendant les 12 ann es suivant la fin de leur mandat. A l'issue de cette p riode, les documents peuvent tre publi s, mais chacun doit tre examin et d classifi individuellement, pour des raisons de s curit nationale notamment. Avec AFP 1 contribution . R agissez ?