acheter louboutin pas cher Mon gras pas mal.

acheter louboutin PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, en baisse à la mi-journée, pénalisée par les tensions en Ukraine et l'augmentation plus rapide que prévu des prix en zone euro en février qui pourrait remettre en cause la perspective de nouvelles mesures de soutien de la part de la BCE. L'indice CAC 40 cède 0,44% à 4.376,91 points à 13h22, mais devrait terminer le mois sur son plus fort gain mensuel (+5,1% pour le moment) depuis septembre dernier (+5,3%). * SOITEC s'envole de 20,36% dans des volumes représentant 12 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext, Exane BNP Paribas, qui a relevé son conseil sur la valeur de "sous-performer" à "surperformer", anticipant un retour aux bénéfices dans deux ans pour le fabricant de matériaux semi-conducteurs. * STERIA (-6,31%, plus forte baisse du SBF 120 dans des volumes équivalents au triple de leur moyenne quotidienne habituelle) a publié des résultats annuels jugés décevants, son activité ayant été pénalisée l'an dernier par le projet Ecotaxe et son bénéfice par des charges de restructuration. * VALLOUREC (-2,29% à 39,105 euros) accuse la plus forte baisse du CAC 40, la valeur se reposant sur sa moyenne mobile à 50 jours, à 38,68 euros, après avoir échoué à franchir la veille une résistance technique entre 40 et 40,5 euros malgré un bond de près de 5% lié à des résultats en nette hausse au titre de 2013 et au-dessus des attentes. * ESSILOR perd encore 1,91% au lendemain d'un recul de 3,2% nourri par des interrogations sur l'évolution du profil du groupe, celui-ci mettant l'accent sur les émergents et les verres solaires. * AIRBUS GROUP lâche 1,38% alors que l'euro remonte à près de 1,38 dollar (1,3801 dollar), contre 1,3641 dollar au plus bas la veille et 1,3475 au début de mois, après les chiffres de l'inflation en zone euro. * Les BANQUES européennes (-0,88%) accusent l'une des plus fortes baisses sectorielles en Europe dans le sillage d'Erste Bank, qui chute de 8,7% après avoir annoncé une division par deux de son dividende au titre d'un exercice 2013 marqué par une chute de ses bénéfices. SOCIETE GENERALE lâche 1,1% et BNP PARIBAS 0,59%. CREDIT AGRICOLE (+0,22%) résiste davantage. Barclays juge attrayante la diversité de Crédit agricole plus concentrée sur la banque de détail et beaucoup moins exposée que d'autres à la banque d'investissement et aux activités internationales. * Le SECTEUR TÉLÉCOMS, déjà très surveillé ces derniers temps en France, est délaissé en Europe (-0,4%), des stratégistes nourrissant des craintes pour la consolidation du secteur après que l'opérateur allemand Telefonica Deutschland a dit la veille s'attendre à recevoir des objections de la part de la Commission européenne pour son offre de rachat de la division allemande du groupe néerlandais KPN. ORANGE cède 1,46% et BOUYGUES 1,27%. * ACCOR (+1,7% à 36,87 euros) signe la plus forte hausse du CAC 40, la valeur rebondissant sur un support touché la veille à un peu plus de 36 euros. * TECHNICOLOR (+1,68% dans des volumes représentant 1,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur NYSE Euronext) est recherchée à la suite de l'annonce la veille d'un nouvel accord de licence, cette fois-ci avec Sony. * ALSTOM (+1,09% à 19,55 euros), survendue depuis la révision à la baisse des perspectives du groupe le mois dernier, rebondit après avoir touché la veille un plus bas de plus de huit ans (octobre 2005). * SAFRAN (+0,81%) a annoncé que sa filiale Turbomeca avait remporté un "important" contrat de support à l'heure de vol portant sur dix ans pour les hélicoptères de la société ADAC Luftrettung. Les modalités financières n'ont pas été communiquées. * TOTAL grimpe de 0,56%. UBS a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à "acheter" sur le titre et porté son objectif de cours de 46 à 50 euros. * IPSOS (-1,8%) reste sous la pression des investisseurs (-6,49% jeudi) après des résultats 2013 affectés par des effets de change défavorables appelés à se poursuivre en 2014, au moins au cours du premier semestre. HSBC a abaissé son conseil sur la valeur de "surpondérer" à "neutre". * EUROFINS perd 1,74% après avoir annoncé l'acquisition de KBBL, société spécialisée dans les tests sur l'eau et les aliments au Pays-Bas. KBBL réalise un chiffre d'affaires de plus de 7 millions d'euros. Des analystes s'interrogent sur l'impact pour les comptes de la société de ses différentes acquisitions. * TRANSGENE (-4,88% à 12,87 euros) a lancé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) destinée à lever 45,5 millions d'euros avec l'émission de 4.553.551 actions nouvelles au prix unitaire de 10,00 euros, soit une décote de 26% par rapport au cours de clôture de l'action de jeudi. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)