>> Toutes les Actualités
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la
charte HONcode
.
Vérifiez ici.

Contact

 
sac balenciaga pas cher

Dès les années 1980, , grand ­escogriffe à la démarche chaloupée, portant moustache et petites lunettes rondes, affirmait à qui voulait l'entendre qu'il serait un jour le plus grand auteur de polar américain. Comment? En écrivant l'histoire criminelle des États-Unis du XXe siècle. Rien de moins! À l'époque, les rieurs étaient nombreux. Et puis, au fil des années, l'ancien drogué et alcoolique autodidacte a aligné les volumes. LaTrilogie Lloyd Hopkins, LeQuatuor de Los Angeles, la trilogie Underworld USA. Partant du principe que l'Amérique n'a jamais été innocente, Ellroy s'est focalisé sur les ratés du rêve américain: la chasse aux sorcières à Hollywood, le FBI de Hoover, les Kennedy, la Mafia, Cuba Écrivain compulsif, obsessionnel, rétif au progrès, sa vie semble s'être arrêtée aux années 1950, là où son enfance fut dévastée par l'assassinat de sa mère. Quand il n'écrit pas dans son style survolté et ne médite pas dans le noir, Ellroy écoute Beethoven et s'occupe de ses chiens. En tournée, il endosse l'habit du showman: grande gueule et phrases à l'emporte-pièce. Qui est donc le vrai James Ellroy? Entretien à bâtons rompus.

LE FIGARO. - À 66 ans, vous avez passé la moitié de votre vie dans la peau d'un écrivain. Quel bilan dressez-vous de ces trois décennies?

JAMES ELLROY. - Je me suis trouvé. Dieu m'a accordé une certaine forme d'expression et le talent nécessaire pour créer des fresques à grande échelle.

Avez-vous le sentiment d'avoir mené à bien vos projets littéraires? Avez-vous des regrets?

Mon seul véritable projet littéraire est de continuer à écrire et de m'amé­liorer encore. Je n'ai aucun regret.

Votre style nerveux, syncopé, est-il ce qui vous distingue de vos prestigieux aînés, , ?

Non, ce qui me distingue d'eux, c'est la passion qui est au c ur de mes ­livres, l'impérieuse confrontation d'hommes et de femmes dont le destin est lié à la marche de l'Histoire.

En commençant la trilogie Underworld USA sur les Kennedy, vous aviez dit que vous ne reviendriez jamais au polar. Pourtant, au lieu de poursuivre votre radiographie de l'Amérique sous Nixon, vous avez mis en route un autre Quatuor de Los Angeles. Pourquoi?

Mes livres n'appartiennent pas au genre noir. Ce sont des fresques historiques dont l'action a pour cadre Los Angeles - l'épicentre du film noir - pendant l'âge d'or du film noir.

En passant d'une chronique de Los Angeles à une vision à l'échelle du pays, aviez-vous en tête de vous mesurer à des auteurs comme ou ?

Je ne me mesure qu'à moi-même. J'admets volontiers que le roman de Don DeLillo, Libra, m'a inspiré la trilogie Underworld USA.

Vous aimez l'ordre, la loi, mais vous excellez à mettre en scène des flics pourris. C'est paradoxal, non?

Non, parce que je suis un moraliste, et que je vois des comportements contraires à la morale chez tous les acteurs politiques, de quelque bord qu'ils soient.

, c'est une belle reconnaissance? Une sorte de consécration?

Ah, oui! Bravo, Miss Oates! C'est vrai! On ne m'a jamais fait plus beau compliment!

Qu'est-ce qui a été le plus jouissif dans l'écriture d'Extorsion, qui paraît aujourd'hui: les trouvailles stylistiques ou le récit de ragots sur les stars de Hollywood?

Extorsion est une bouffonnerie! Je l'ai voulue scabreuse, hilarante, à faire frémir, sombre, profonde.

Pourquoi avoir surveillé de près en France par le trio Hyman-Matz-Fincher: par crainte d'être trahi comme avec ?

Les bandes dessinées restent des bandes dessinées! Mais elles vont créer un nouveau marché pour les vrais livres! Autant laisser courir!

Vous évoquez souvent dans la presse l'idée de vous installer à Londres. L'Amérique vous insupporte-t-elle à ce point?

Non, j'ai envie de rencontrer des femmes britanniques! J'adore les femmes britanniques! Quant à l'Amérique Je hais cette putain de culture informatique revendiquée par nos gamins.

Vous refusez une certaine modernité, vous écrivez vos livres à la main plutôt que sur ordinateur, votre monde n'est pas celui des réseaux sociaux Êtes-vous un homme du passé?

Oui. Je suis un grand réaction­naire!

Vous êtes l'auteur de deux livres autobiographiques (Ma part d'ombre, La Malédiction Hilliker) dans lesquels vous évoquez votre mère. Envisagez-vous d'écrire sur votre père?

Non, parce que mon père était un homme. Et je suis accro aux femmes, patron!

Vous vous dites chrétien, vous croyez en Dieu. Parce qu'il vous a sauvé des addictions (drogue, alcool) qui allaient vous tuer?

En partie, oui. Mais il y a autre chose: Je crois parce que je sais que c'est vrai.

Que voudriez-vous que l'on écrive plus tard sur vous dans les manuels scolaires?

Que j'ai été le plus grand chroniqueur d'intrigues historiques qu'on ait jamais connu.

Quand vous voyez Philip Roth mettre un terme à sa carrière d'écrivain, qu'est-ce que cela vous inspire?

Cela m'inspire le désir d'écrire encore plus!

JAMES ELLROY, BIO EXPRESS

1948 Naissance le 4 mars à Los Angeles. 1958 Sa mère, Geneva Hilliker, infirmière, est assassinée à El Monte, Californie. 1981 Après des années d'errance, d'addictions à l'alcool et à la drogue, et plusieurs arrestations, se lance dans l'écriture et publie Brown's Requiem. 1987 Publie Le Dahlia noir, d'après une histoire vraie, l'assassinat barbare d'une jeune starlette, Elizabeth Short, à Hollywood, en 1947. Comme celui de la mère d'Ellroy, l'assassin ne sera jamais arrêté. Immense succès critique et public, Le Dahlia noir sera adapté au cinéma par Brian De Palma en 2006. 1992 Publié jusqu'alors chez Mysterious Press, Ellroy signe un contrat mirifique chez Knopf, où il publie White Jazz, ultime volume du Quatuor de L.A. 1995 Publie American Tabloid, premier volet d'une ambitieuse trilogie qu'il achèvera en 2009 avec Underworld USA. 2010 Publie aux États-Unis La Malédiction Hilliker, second livre autobiographique dans lequel il évoque les femmes de sa vie. 2011 Écrit le scénario original du film Rampart, histoire d'un flic violent interprété par Woody Harrelson.


Related Articles:
balenciaga homme
sac balenciaga pas cher
balenciaga part time
balenciaga pas cher
Balenciaga Velo Sac
sac balenciaga soldes