>> Toutes les Actualités
Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la
charte HONcode
.
Vérifiez ici.

Contact

 
balenciaga homme

STRASBOURG (Reuters) - Le procureur de Metz a ouvert mercredi une information judiciaire contre Henri Leclaire, au lendemain de l’ajournement du procès de Francis Heaulme qui a vu cet homme de 65 ans, invité à témoigner, se trouver rapidement en position d’accusé, a-t-on appris auprès du secrétariat du parquet général.

L’affaire du meurtre de deux enfants de huit ans en 1986 à Montigny-lès-Metz, d’abord imputé à Patrick Dils, qui a passé quinze années en prison avant d’être innocenté au vu des charges pesant sur Francis Heaulme, s’enrichit d’un nouveau suspect.

Henri Leclaire, un manutentionnaire en retraite qui travaillait près du talus SNCF où Alexandre Beckrich et Cyril Beining ont été retrouvés le crâne fracassé par des pierres, a été mis en difficulté mardi par deux témoins de dernière minute, au deuxième jour du procès du tueur en série.

La déposition d’un cheminot retraité qui reconnaît Henri Leclaire comme l’homme qu’il a vu sur les voies le jour du crime a pesé moins lourd dans la décision de reporter le procès que celle d’une femme d’avocat à qui Leclaire aurait confié, il y a un à deux ans, avoir donné une correction aux deux enfants.

Interpellé en décembre 1986 dans le cadre de la première enquête sur le double meurtre, Henri Leclaire avait passé des aveux durant sa garde à vue, tout comme deux autres suspects, dont Patrick Dils, le feront après lui.

Francis Heaulme, déjà condamné pour neuf meurtres, dont deux fois à perpétuité, nie de son côté toute implication mais affirme avoir croisé Henri Leclaire sur les lieux.

La probable mise en examen d’Henri Leclaire est une bonne chose selon son avocat.

On est content de pouvoir intervenir, exercer les droits de la défense et faire des demandes d’actes qui montreront qu’il n’y a aucune charge qui pèse contre lui , a dit à Reuters Me Thomas Hellenbrand, contraint, lundi et mardi, d’assister au procès depuis les bancs du public.

Qualifiant de grotesque le témoignage du cheminot qui a attendu près de 28 ans pour se manifester, il se dit tout aussi convaincu de la nullité de l’intérêt du second témoignage qu’Henri Leclaire avait corroboré devant la Cour d’assises tout en niant avoir dit la vérité.

Henri Leclaire répond aux questions parce qu’il a appris que c’était la politesse même s’il n’en a pas compris le sens , affirme l’avocat.

Un nouveau procès, dont Francis Heaulme et Henri Leclaire pourraient être les co-accusés, pourrait se tenir au plus tôt en 2015, selon, le parquet général.

(Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)


Related Articles:
balenciaga sneakers arena
Balenciaga work sac
balenciaga sneakers
balenciaga sneakers pas cher
balenciaga arena white
balenciaga giant city